7 questions à Muriel Guaré, de la boutique Queen Caroline

Après une première (et jolie) étape à Saint-Emilion chez Confidentiel Création, le tour de France des robes de mariée met son voile… et repart ! Cap aujourd’hui sur Saint-Rémy-de-Provence où la boutique QUEEN CAROLINE ouvrira ses portes le 24 janvier 2012 !

Plus que 21 jours avant de vous ruer sur les (jolies) robes, chaussures, voiles et autres bibis ! En attendant (de pied ferme devant le volet roulant !) votre tour, lisez l’interview de Muriel Guaré, wedding-planner qui, après 30 mariages… et (presque) autant de « drames » à la cruciale étape « recherche de la robe de mariée » a decidé d’ouvrir boutique. Un véritable boudoir où elle invite les futures brides, à découvrir entre gourmandises et conseils ajustés, ses créateurs coups de coeur.

Un grand merci à Muriel Guaré pour cette interview et longue vie à QUEEN CAROLINE !

1. Comment est née la boutique QUEEN CAROLINE ?
Je suis wedding-planner depuis près de 4 ans maintenant (Les Rires de Julie, ici), et lorsque les futures mariées et moi en sommes à la recherche de LA robe, c’est très souvent le drame. Ainsi, j’ai voulu créer ce lieu idéal, véritable boudoir, où se mêlent chic et décontracté, contemporain et vintage… Véritable concept-store, chaque future mariée qui vient pour essayer des modèles voit la boutique privatisée à son attention, petites gourmandises en plus. La boutique QUEEN CAROLINE est ainsi entièrement dédiée à la robe de mariée haut de gamme, des accessoires, et des chaussures sur mesure. Un lieu sacré, lounge et voluptueux pour toutes les wed’addict d’aujourd’hui.

2. La recherche de la robe rencontre-elle souvent des problèmes ?
Lorsque nous sommes à la recherche de LA robe avec mes bride-to-be, c’est trop souvent des moments de déceptions et de frustrations. Je connais l’importance psychologique que représente cette étape cruciale pour ma cliente : avec plus de 90% de chance de repartir avec une robe différente que celle qu’elle avait en tête, la future mariée a besoin d’une épaule professionnelle, neutre et sincèrement objective. La guider, la rassurer, c’est toujours un avantage indiscutable.

3. A votre avis de WP, pourquoi cette recherche de robe pose-t-elle problème ?
C’est quasiment toujours la même histoire : trop d’essayages à droite, à gauche, une marque installée et connue qui vous rassure mais qui vous reçoit de manière anonyme, où votre essayage est chronométré (« oui, Mademoiselle, nous avons 24 essayages aujourd’hui »)… Ou bien encore, le créateur qui vous reçoit toute seule, mais dont l’écrémage qualitatif est difficile. Sans compter que dans le premier cas, on vous conseille vivement et ardemment sur la panoplie assortie à ne pas louper, et que dans le second, l’atelier du créateur ne regorge pas toujours d’accessoires.

4. Qu’attendent les futures mariées d’aujourd’hui ?
Elles souhaitent toutes la même chose : de la considération, du sur-mesure et du « neuf ». Etre reçue de manière intime, qu’on leur propose le modèle qui va sublimer la vision qu’elles ont d’elles-mêmes. Majoritairement, elles souhaitent également que, nous, professionnels du mariage, nous leur apportions des nouveautés, tant au niveau des matières, que des coupes et des volumes. En les écoutant, dans notre boutique, nous arrivons à tout cela à la fois.

5. Comment conseillez-vous les futures mariées ?
Comme lors d’un accompagnement en tant que WP. L’écoute et l’échange. Je recueille des informations : ce dont elles rêvent, mais aussi, ce qu’elles imaginent, jusqu’où pensent-elles oser aller, quelles sont leurs limites et enfin, ce qu’elles détesteraient porter.

6. Comment choisissez-vous les robes de votre boutique ?
Grâce à l’expérience acquise lors de mes accompagnements, et surtout au coup de cœur. Bien entendu, les créateurs doivent répondre à un cahier des charges, notamment en terme de souplesse, de réactivité. Ils ne doivent pas être fermés à la customisation par exemple, ou encore à des matières radicalement inconnue de l’univers du mariage. Enfin, je connais la qualité de chaque création, les ayant testées en amont. Etre exigeante et amoureuse des belles choses, cela permet de proposer une jolie gamme de créateurs en vogue ou encore inconnu, pour des futures mariées épanouies, qui auront osé la différence.

7. Quelques mots pour finir sur votre métier de wedding-planneuse ?
C’est une véritable passion, découverte « contrainte et forcée ». Un client pour qui j’organisais des séminaires chaque année, m’a un jour demandé d’organiser le mariage de son fils et sa belle-fille. J’ai d’abord refusé, n’étant pas mariée moi-même. 3 saisons pleines et plus de 30 mariages plus tard, me voilà intarissable sur mon métier de WP. Accompagner, restituer l’identité même du couple, affronter les angoisses de chacun, les unes après les autres, sans détour, mais avec tact, tout cela pour leur permettre d’OSER le mariage qui est en eux… Quel bonheur de vivre de ce métier devenue passion.

QUEEN CAROLINE
Ouverture le 24 janvier 2012
Du Mardi au Samedi de 10h à 19h. Lundi sur rendez-vous. Essayages sur RDV.
1 bis, avenue Édouard Herriot
13210 Saint Rémy de Provence
Contact : Muriel Guaré. 04 86 34 72 97 / 06 07 41 01 17 ou lrdj@me.com
www.queen-caroline.com & sur Facebook : QueenCaroline-Robes-de-Mariées

Actualités
21 & 22 janvier 2012 : Salon du Mariage d’Arles (13) – Stand boudoir & défilés
28 & 29 janvier 2012 : Salon du Mariage de luxe et de prestige au Domaine de Verchant 5, Montpellier (34)
Invitations sur simple demande, par mail.

Oyé oyé créateurs, créatrices et boutiques mariage, si vous aussi vous voulez passer chez Martine Se Marie, n’hésitez pas à m’envoyer vos robes, souliers, voiles ou bijoux à cette adresse : martinesemarie@gmail.com.

5 commentaires sur “7 questions à Muriel Guaré, de la boutique Queen Caroline

  1. Future Bride dit :

    Ca a l’air chouette tout ça ! Les futures Brides de Provence en ont de la chance !

  2. Daphné dit :

    Je like !

  3. […] les étapes (de charme) Confidentiel Création à Saint-Emilion et Queen Caroline à Saint-Rémy de Provence chez Queen Caroline, le Tour de France des robes de mariée reprend la […]

  4. […] passages à Saint-Emilion chez Confidentiel Création, à Saint-Rémy de Provence dans la boutique Queen Caroline et un Tours /Paris avec Constance Fournier, je vous emmène aujourd’hui à Toulouse, […]

  5. […] repérée, notée dans dans un coin de ma tête, grâce à la charmante Muriel de la boutique Queen Caroline, qui sensible à mon désespoir de ne jamais tomber sur la robe rare (j’étais à deux doigts […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s