{Photographe mariage} : 5 questions àThomas Dufourneau

Précédemment chez Martine Se Marie : le vrai mariage de Steeve et Ophélie by Thomas Dufourneau.

Aujourd’hui, Thomas repasse par ici pour nous raconter comment il est entré dans le cercle des photographes de mariage, par la grande porte du photo-reportage. Les mises en scène, portraits figés ou photos posées, il les laisse à d’autres appareils, préférant capter à la volée les jolis instants fugaces, les émotions qui passent, l’atmosphère du mariage. Documentariste de Jour J, il raconte avec son regard d’artiste, toute sa passion pour la photographie et ses images poétiques, une histoire. En noir et blanc de préférence… 5 questions à Thomas Dufourneau.

 

1. Peux-tu tirer ton portrait en quelques lignes ?
Je suis photographe indépendant en Seine et Marne et j’ai commencé à travailler il y a quelques années pour une agence, expérience qui m’a conforté dans le choix de m’émanciper afin de me permettre de m’impliquer dans des projets photographiques en adéquation avec mes attentes. Répondre à des travaux de commandes ne doit pas être antinomique avec le fait de se faire plaisir, je pense que c’est important pour l’implication du photographe et surtout l’envie de photographier.

 2. Comment es-tu devenu photographe mariage ?
Ma première rencontre avec la photographie de mariage ? Au mariage d’un ami. Ca correspondait à la démarche dans laquelle je souhaitais m’inscrire. J’ai choisi le photo-reportage, certainement en raison de ma culture photographique mais aussi je pense parce que je n’étais pas à l’aise avec les mises en scène. Je vois donc chaque mariage comme une occasion de faire du reportage. Au-delà de l’aspect photographique, un mariage donne également l’occasion de rencontrer et de partager des moments forts avec des gens d’horizons différents, c’est un échange enrichissant.

3. Où puises-tu ton inspiration ?
W. Eugène Smith, Willy Ronis, H. Cartier-Bresson, Elliott Erwitt, Sebastiao Salgado, Jane Evelyn Atwood, Marc Riboud… sont des photographes que j’admire, tant par leur implication dans leur projet que dans le regard qu’ils portent sur les gens. Leurs images témoignent d’un réel intérêt pour l’humain. La photographie sociale et humaniste, avec bon nombre de photographes qui ont choisi le N&B pour s’exprimer, a considérablement influencé ma façon d’appréhender mes travaux de commandes ainsi que mes projets personnels, ce qui explique notamment la place qu’occupe le N&B dans ma photographie. Dans le cadre de mes reportages de mariage, je travaille également en couleur, et j’avoue être très influencé par le travail de Saul Leiter. Mes sources d’inspiration ne sont pas uniquement liées au reportage photographique. J’aime particulièrement le travail de I. Penn et d’Avedon qui sont des photographes qui ont marqué l’histoire de la photographie et plus particulièrement du portrait.

4. Et dans la photographie de mariage ?
Des photographes comme Jeff Ascough et Ben Chrisman sont exemplaires par leur démarche et leur engagement et ils ont participé à donner une direction nouvelle à la photographie de mariage en mêlant des moments saisis traduisant spontanément une émotion et une dimension artistique. Beaucoup de photographes français ont également participé et participe encore a façonner  ma vision de la photo de mariage. Je n’en citerai pas pour être certain de ne pas en oublier, mais je pense qu’ils se reconnaitront…

5. A ton avis, qu’attendent les futurs mariés pour les photos de leur jour J ?
Je pense que tous les mariés attendent d’avoir de belles photos… C’est en cela que c’est très subjectif et c’est avant tout une question de sensibilité… En photographie de mariage, on peut dire qu’il existe deux démarches, la photographie mise en scène et la photographie sur le vif. Chaque approche donne de belles photos, cela dépend avant tout de l’intention du photographe et de son implication. C’est donc aux futurs mariés de faire leur choix, en fonction de leur sensibilité et de choisir le photographe dont les images leur parlent le plus. Je mets un point d’honneur à rencontrer les futurs mariés. Cela permet de faire connaissance et de savoir si mon approche pourra satisfaire leurs attentes.

6. Des anecdotes de mariage à partager ici ?
J’accompagnais un ami photographe pour réaliser quelques photos de mariage à Caen. Arrivés sur place, le premier réflexe fut de chercher le clocher avant d’aller prendre un café, le salon de coiffure et l’hôtel de la mariée étant à proximité de l’église ou se déroulait la cérémonie… cloché trouvé ! Ce n’était pas le bon… et il valait mieux faire appel au GPS, surtout à Caen… la ville au 100 clochers…

1001 mercis à Thomas Dufourneau pour cette interview ! A voir aussi ici, ses photos du mariage de Steeve et Ophélie…

Thomas Dufourneau
www.thomasdufourneau-photographies.fr
Tel :  06 42 85 63 10
Mail : thomasdufourneau.photographies@gmail.com

2 commentaires sur “{Photographe mariage} : 5 questions àThomas Dufourneau

  1. pierre dit :

    je le connais (!) c’est un bon !

  2. Sympa cette approche du reportage photographique pour les mariages, l’interview est très bien faite et donne envie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s