Un jour, une idée déco : du Coca Cola à la table… de son mariage !

Always Coca-Cola… même à son mariage ! Plateaux rouges ou jaunes, canettes et bouteilles en verre : la célèbre marque de soda américaine déploie l’artillerie lourde et débarque en force et en rouge, sur le marché… des mariages !

J’avoue n’offrir aucune résistance à cette invasion commerciale, et plonger la tête la première dans cette (nouvelle) vague, venue tout droit des mariages US (of course) ! J’aime cette ambiance rétro, entre rouge et blanc, et ai beau avoir avalé du « On ne boit pas de Coca à table » quand j’étais petite, j’espère bien m’offrir une légère entrave à la règle le jour J. Le plein d’idées pour arroser, de quelques goutte de Coca,  sa déco mariage

Des plateaux pour « ranger » ses canettes (ou bouteilles en verre plus vintage !), cup-cakes, bonbons, mais aussi ses bouquets, carnets, menus, livres d’or ou  plans de table…

Lire la suite

Publicités

Un samedi chez la créatrice de faire-parts Véronique Deshayes

Ce week-end, j’ai coché 3 cases dans ma To do list mariage (la bonne nouvelle, c’est qu’il ne me reste plus qu’une dizaine de feuillets A3 !) : dénicher le joailler perle rare diamant rare qui va créer ma bagouse de fiançailles, acheter des pailles roses flash pour le cocktail (primordial !)… et voir en vrai Véronique Deshayes et ses jolis faire-parts aux Portes ouvertes de son atelier.

Pour la petite histoire, j’avais découvert ses faire-parts de mariage sur le blog Un beau jour et… eu un vrai coup de foudre : coeur qui bat à 4000 à l’heure, genoux qui jouent à Elvis Presley et tout et tout ! J’avais même fait un noeud à mon estomac pour ne pas oublier… de me jeter sur son site !

Créas fantaisistes mais chics, délicates mais pas « cucul la pral' », colorées mais pas criardes, …, c’est ELLE que je voulais (et qu’il me fallait pour faire oublier aux parents le classique ringard double-feuillet !).

Direction Paris 6, rue Saint-Placide. On grimpe les escaliers d’un bel (et vieil) immeuble un brin tortillé et je ne sais pas pourquoi, ça ne m’étonne pas qu’elle travaille là. Des couples attendent leur tour, patientent autour d’une tasse de thé et… de patiences (et je me dis que tout est décidément bien poétique ici !). J’en profite pour loucher sur les faire-parts accrochés aux murs… et les shooter, bien entendu.

Pas d’e-patiences mais quelques images des Portes Ouvertes, en attendant l’interview de Véronique (dans quelques jours j’espère) !

Lire la suite