Martine Se Marie, le retour !

Non, je ne me suis pas égarée sur ces pages, et n’arrive pas ici par hasard, après presque un mois de silence digne d’une longue retraite au couvent ! Non, je n’ai pas oublié mes lectrices, ni renvoyé Martine Se Marie jouer à la plage ou à la Montagne avec son vieux copain Patapouf ! Non, je n’ai pas passé ces dernières semaines à travailler mon jeté de paréo sur une plage caraïbisée, ou promener mon sac à dos dans des campagnes exotiques.

Et OUI je suis très HEUREUSE de revenir pondre un petit article ici, avant de repartir là où l’ouragan prépa mariage me portera !

Car ces dernières semaines, je les ai plutôt passée coincée sous une pile, que dis-je un Mont Everest de To do lists mariage, encordée à triple tour de Baker Twine à mes nouvelles meilleures amies la machine à coudre à fanioner, ma tablette de chocolat anti-stress (et ma balance parlante qui n’oublie jamais de me rappeler ‘encore un carré et tu ne rentres pas dans ta robe de mariée‘).

Au programme : choisir les textes de la messe et les pièces cocktail ; envoyer la play-list au DJ, le chèque au photographe, un mot d’excuse au banquier ; commander la pièce-montée, les alliances, du soleil ; fabriquer à la chaîne des kilomètres de fanions et des containers de pompons ; plier des origamis en gâchant 3 ramettes de papier à chaque tentative ; se réveiller la nuit pour dégoter des trouvailles déco de dernière minute sur les blogs mariage ou de seconde main sur Annonces Dentelle, …, j’en passe, et des milliers !

Ah oui, et je me suis mariée aussi, à la mairie. Mais ça c’est une autre histoire !

A très vite !
Martine

Faire-part Véronique Deshayes
Publicités

{Robes de mariée} : un showroom pour Meryl Suissa !

Save the date. Notez, entourez, sous-lignez ou stabylotez la date du 17 mars 2012. La créatrice de robes de mariées Meryl Suissa ouvre les portes de son showroom à Paris, dans le 8e exactement, et parole d’une future bride qui en connaît un rayon en robes blanches (102 essayages et 648 heures à surfer sur les sites mariages à mon actif), c’est encore plus fort que l’arrivée du Burger King à Saint Lazare !

Meryl Suissa, je l’avais découverte, repérée, notée dans dans un coin de ma tête, grâce à la charmante Muriel de la boutique Queen Caroline, qui sensible à mon désespoir de ne jamais tomber sur la robe rare (j’étais à deux doigts de me marier à poile et de transformer mon Jour J en rendez-vous naturiste !), m’avait envoyé un de ses modèles en photo. Une petite robe courte adorable (et sexy), légère et féminine, entre tulle, bretelles en dentelle et dos nu à défroquer Monsieur le curé. Pour la petite histoire, j’ai fini par craquer pour une robe concurrente mais celle-ci restera gravée dans les annales de mes coups de coeur mariage… Et je ne peux que me réjouir (pour vous, futures mariées pas encore habillées) de l’ouverture de ce showroom.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais en solitaire (proverbe chinois, ou malien, je ne sais  plus bien), Meryl Suissa organise des ventes exclusives du 17 au 24 mars 2012. Vous pouvez vous inscrire en envoyant  un mail ici (attention, nombre d’invitations limitées).

En attendant le 17 mars, vous pouvez découvrir les jolies robes courtes de Meryl sur son site ou dans la boutique Queen Caroline à Saint-Rémy de Provence. Et son univers mi-vintage mi-baby doll, 100% chic et sobre, tout en féminité, romantisme et légèreté ici !

{Real wedding} : Jérôme & Flora by Pierre Atelier

Ce week-end, je prends mes cliques, mes claques… et ma clé 3G, et filoche au bord de la mer. Inutile d’imaginer une naïade en paréo fleuri et collier de coquillages sirotant un cocktail dans une noix de coco, je suis en Bretagne, pas dans les Caraïbes, et je ressemble plus au rayon Sport d’hiver de Décathlon qu’au Porte-Folio de Zahia si vous voyez ce que je veux dire. (Par contre, pour la naïade, vous aviez vu juste…)

Bref, je joue à Martine à la mer. Et vous laisse en la charmante compagnie de Pierre Atelier… et ses sublimes clichés. Je ne vous ferai pas l’outrageuse insulte de vous rappeler qui est Pierre Atelier : l’homme qui met en boîte les fiancés, les mariés et les blogueuses mariage a fait 4 fois le tour de la wed’planète en 3 mois !

On l’a vu passer chez la Fill(e)ancée, étourdir the bride next door Annabelle à coup de vin rouge pour l’immortaliser avec un masque de plongée sur la tête dans une série photo désopilante, offrir une jolie séance de couple à la pétillante blogueuse de With a love like that et son amoureux… Moi-même j’ai plongé la tête la première dans la vague Pierre Atelier, ne remontant à la surface que pour publier les jolies images du mariage d’Anne-Sophie et Benjamin, et de… moi, me and myself sur les bords du Canal Saint-Martin.

Il faut dire que son coup d’oeil artistique, ses clichés poétiques et ses géniales idées (griffonnées sur des post-its avant chaque séance) valent le détour ! En qu’en plus de ça, il est sympa, que dis-je adorable, drôle et serviable. Oui, je suis fan et ? Vous avez bien vos chanteurs (Claude Barzotti, Jean-Luc Lahaye) ou vos séries (La Croisière s’amuse, Maggy) préférés? Moi j’ai un photographe mariage coup de coeur et c’est… devinez devinez ?

Allez, je vous laisse avec Pierre Atelier, et ses jolis photos du mariage de Jérôme et Fiona. Un dernier conseil pour la route, je vous suggère (ce n’est pas obligé, mais quand même fortement recommandé !) d’aller faire un tour sur le blog de Pierre, pour suivre en images et petits mots rigolos, ses balades, ses coups de coeur mannequins ou paysages (!), ses voyages (en ce moment, Monsieur est à Dubaï), …

Lire la suite

{Robes de mariée} : dans l’atelier de la créatrice Sylvie Mispouillé

Le Tour de France des robes de mariée, une ville, une créatrice et ça repart !

Après des arrêts à Saint-Emilion chez Confidentiel Création, à Saint-Rémy de Provence dans la boutique Queen Caroline et un Tours /Paris avec Constance Fournier, je vous emmène aujourd’hui à Toulouse, direction l’atelier de la créatrice Sylvie Mispouillé.

Elle fait ses classes à L’Ecole de la Chambre Syndicale de la Haute Couture à Paris, ses armes de styliste-modéliste chez  Paco Rabanne, Chloé, Pierre Balmain, YSL ou Francesco Smalto, et son entrée dans le joli monde des épousailles auprès d’une maison de robes de mariée. En 1997, celle qui a toujours su que mode et mariage faisaient bon ménage ouvre son atelier à Toulouse.

Aujourd’hui, Sylvie Mispouillé nous ouvre les portes de son atelier, de ses penderies… et de son univers poétique, truffé de féminité, de délicatesse et de jolis détails !

Lire la suite

{Robes de mariée sur mesure} : rendez-vous avec la créatrice Constance Fournier

Après les étapes (de charme) Confidentiel Création à Saint-Emilion et Queen Caroline à Saint-Rémy de Provence chez Queen Caroline, le Tour de France des robes de mariée reprend la route.

La Grande boucle (blanche) passera aujourd’hui par Tours et Paris, où Constance Fournier crée des robes de mariées délicates, élégantes et raffinées, pour les futures Brides tourangelles et parisiennes. Une étape clé, phare,  que dis-je incontournable pour moi… puisque c’est Constance qui a dessiné ma robe de mariée !

                         

Lire la suite

{Real wedding} : Alice et François by Cécile Pimprunelle

Avant d’entrer dans le vif du mariage d’Alice et François, je dois vous confesser un léger (mais incurable !) penchant… pour la série How I met your mother ! J’ai bien essayé de me soigner, à coup de réunions des Séries-addicts Anonymes (« Je m’appelle Martine et je suis série-addict« . « Bon-jour Mar-tine… ») ou de fermetures de sites de téléchargements illicites (oui, Megaupload, c’est moi !). Bref, je cumulais 100 jours de sobriété (d’affilée j’entends !) quand… j’ai replongé.

La faute à Cécile Pimprenelle… et ses superbes photos du mariage d’Alice (ndlr, hôtesse de l’air) et François ! A peine le temps de dire « waouh » que l’épisode 16 de la saison 5 défilait dans ma tête. Celui où le serial-one-shoter Barney philosophe sur l’évolution de la société… et celle du travail des filles sexy !

Au temps de la préhistoire, l’homme chassait et la femme sexy… cueillait. Plus tard, l’homme soldat partit à la guerre, la femme sexy se fit… infirmière. Un jour, l’homme s’empara du ciel, la femme sexy enfila ses talons aiguilles et son costume d’hôtesse de l’air. Aujourd’hui, vie dure oblige, l’homme se shoote aux médicaments, et la représentante en pharmacie a détrône l’hôtesse de l’air dans le top 1 des professions féminines les plus sexy !

Oui, c’est à cette fine théorie que j’ai pensé. Oui, je me suis repassé en boucle le passage, l’épisode, la saison. Oui, j’ai envoyé aux scénariste les photos du joli Jour J d’Alice et François. Pour leur prouver que non, l’ère de l’hôtesse de l’air n’est pas encore passée…

Alice et François se sont dit oui. A Deauville. Devant l’objectif de la photographe Cécile Pimprunelle, d’origine… deauvilienne. Décor de film, actrice principale sublime dans sa robe courte retro et son chignon Grâce Kelly à la mairie, et séance photos sur les planches et la plage, un air de Chabadabada Chabadabada devait trotter sur toutes les lèvres… A moins qu’on ait chanté « Je vois la vie en rose » à l’arrivée de la deux-chevaux fushia décapotable et de la mariée en robe blanche devant et ruban rose dans le dos à l’église


Lire la suite

{Les jeudis de La demande} : la demande en mariage de Muriel Guaré

Solitaire acheminé par coussin brodé sur la Place Saint-Marc.

Diam’s noyé au fond d’une coupe de champagne.
Demande en 140 signes envoyé par twitt.
Et vous, à quoi ressemblait votre demande en mariage ?

Après les jeudis de l’emploi, les jeudis de colocation ou l’apéro du jeudi, place aux jeudis de la Demande ! Chaque jeudi si j’y pense (!), une mariée, une fiancée, une amoureuse… ou un amoureux (!) nous racontera ici sa jolie demande en mariage.

Aujourd’hui, à J-1 de l’ouverture des portes de sa boutique mariage Queen Caroline, c’est la wedding-planner Muriel Guaré qui prend son clavier pour nous raconter ses Demandes. Celle qu’ELLE a faite à son futur mari, et celles qu’elle met en scène pour les Groom-to-be en panne d’idées romantiques & insolites pour proposer un CDI à leur Wife-to-be !
PS : pour voir Muriel en vrai, rendez-vous dès le 3 février dans sa boutique Queen Caroline de Saint-Rémy de Provence, où vous la croiserez entre les rayons robes de mariée, chaussures & accessoires mariage !