Martine Se Marie, le retour !

Non, je ne me suis pas égarée sur ces pages, et n’arrive pas ici par hasard, après presque un mois de silence digne d’une longue retraite au couvent ! Non, je n’ai pas oublié mes lectrices, ni renvoyé Martine Se Marie jouer à la plage ou à la Montagne avec son vieux copain Patapouf ! Non, je n’ai pas passé ces dernières semaines à travailler mon jeté de paréo sur une plage caraïbisée, ou promener mon sac à dos dans des campagnes exotiques.

Et OUI je suis très HEUREUSE de revenir pondre un petit article ici, avant de repartir là où l’ouragan prépa mariage me portera !

Car ces dernières semaines, je les ai plutôt passée coincée sous une pile, que dis-je un Mont Everest de To do lists mariage, encordée à triple tour de Baker Twine à mes nouvelles meilleures amies la machine à coudre à fanioner, ma tablette de chocolat anti-stress (et ma balance parlante qui n’oublie jamais de me rappeler ‘encore un carré et tu ne rentres pas dans ta robe de mariée‘).

Au programme : choisir les textes de la messe et les pièces cocktail ; envoyer la play-list au DJ, le chèque au photographe, un mot d’excuse au banquier ; commander la pièce-montée, les alliances, du soleil ; fabriquer à la chaîne des kilomètres de fanions et des containers de pompons ; plier des origamis en gâchant 3 ramettes de papier à chaque tentative ; se réveiller la nuit pour dégoter des trouvailles déco de dernière minute sur les blogs mariage ou de seconde main sur Annonces Dentelle, …, j’en passe, et des milliers !

Ah oui, et je me suis mariée aussi, à la mairie. Mais ça c’est une autre histoire !

A très vite !
Martine

Faire-part Véronique Deshayes
Publicités

{Les jeudis de La demande} : la demande en mariage de Lily Griffiths

Chou à la crème fourré à la bagouse de fiançailles.
« Veux-tu m’épouser ? » placardé sur écran géant au match de foot du village.
« Dis-moi chérie,  ça te dirait de faire impôts communs ? », dixit Jean-Louis après rendez-vous chez son notaire.
Et vous, à quoi ressemblait votre demande en mariage ?

Après les Jeudis de l’emploi, les Jeudis de la colocation ou l’apéro du Jeudi, place aux Jeudis de La demande. Chaque jeudi, une mariée, une fiancée, une amoureuse… ou un Jules (!) nous contera sa jolie demande en mariage.

Aujourd’hui, c’est Lily Griffiths, créatrice florale aux pouces verts, aux doigts de fée et à la tête pleine de jolies idées, qui prend le clavier pour nous raconter le Jour où… le père de ses filles lui a demandé de devenir sa femme.

PS : pour voir Lily en vrai, rendez-vous samedi à la {Love etc} !


Lire la suite