Martine Se Marie, le retour !

Non, je ne me suis pas égarée sur ces pages, et n’arrive pas ici par hasard, après presque un mois de silence digne d’une longue retraite au couvent ! Non, je n’ai pas oublié mes lectrices, ni renvoyé Martine Se Marie jouer à la plage ou à la Montagne avec son vieux copain Patapouf ! Non, je n’ai pas passé ces dernières semaines à travailler mon jeté de paréo sur une plage caraïbisée, ou promener mon sac à dos dans des campagnes exotiques.

Et OUI je suis très HEUREUSE de revenir pondre un petit article ici, avant de repartir là où l’ouragan prépa mariage me portera !

Car ces dernières semaines, je les ai plutôt passée coincée sous une pile, que dis-je un Mont Everest de To do lists mariage, encordée à triple tour de Baker Twine à mes nouvelles meilleures amies la machine à coudre à fanioner, ma tablette de chocolat anti-stress (et ma balance parlante qui n’oublie jamais de me rappeler ‘encore un carré et tu ne rentres pas dans ta robe de mariée‘).

Au programme : choisir les textes de la messe et les pièces cocktail ; envoyer la play-list au DJ, le chèque au photographe, un mot d’excuse au banquier ; commander la pièce-montée, les alliances, du soleil ; fabriquer à la chaîne des kilomètres de fanions et des containers de pompons ; plier des origamis en gâchant 3 ramettes de papier à chaque tentative ; se réveiller la nuit pour dégoter des trouvailles déco de dernière minute sur les blogs mariage ou de seconde main sur Annonces Dentelle, …, j’en passe, et des milliers !

Ah oui, et je me suis mariée aussi, à la mairie. Mais ça c’est une autre histoire !

A très vite !
Martine

Faire-part Véronique Deshayes
Publicités

{Robes de mariée} : un showroom pour Meryl Suissa !

Save the date. Notez, entourez, sous-lignez ou stabylotez la date du 17 mars 2012. La créatrice de robes de mariées Meryl Suissa ouvre les portes de son showroom à Paris, dans le 8e exactement, et parole d’une future bride qui en connaît un rayon en robes blanches (102 essayages et 648 heures à surfer sur les sites mariages à mon actif), c’est encore plus fort que l’arrivée du Burger King à Saint Lazare !

Meryl Suissa, je l’avais découverte, repérée, notée dans dans un coin de ma tête, grâce à la charmante Muriel de la boutique Queen Caroline, qui sensible à mon désespoir de ne jamais tomber sur la robe rare (j’étais à deux doigts de me marier à poile et de transformer mon Jour J en rendez-vous naturiste !), m’avait envoyé un de ses modèles en photo. Une petite robe courte adorable (et sexy), légère et féminine, entre tulle, bretelles en dentelle et dos nu à défroquer Monsieur le curé. Pour la petite histoire, j’ai fini par craquer pour une robe concurrente mais celle-ci restera gravée dans les annales de mes coups de coeur mariage… Et je ne peux que me réjouir (pour vous, futures mariées pas encore habillées) de l’ouverture de ce showroom.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais en solitaire (proverbe chinois, ou malien, je ne sais  plus bien), Meryl Suissa organise des ventes exclusives du 17 au 24 mars 2012. Vous pouvez vous inscrire en envoyant  un mail ici (attention, nombre d’invitations limitées).

En attendant le 17 mars, vous pouvez découvrir les jolies robes courtes de Meryl sur son site ou dans la boutique Queen Caroline à Saint-Rémy de Provence. Et son univers mi-vintage mi-baby doll, 100% chic et sobre, tout en féminité, romantisme et légèreté ici !