15 idées pour un mariage dans le vent… des îles !

Finie la séance d’UV pré-mariage en Martinique, je suis de de retour à Paris. Avec dans mes valises des coups de soleil, des piqûres de moustique, une carte de membre Alcooliques Anonymes section Ti’punch addicts, des mignonnettes de rhum pour les copines… et un panier d’idées pour un mariage ambiancé Caraïbes !

Avis aux puristes, je ne suis pas une spécialiste des Antilles, juste une touriste pleine à craquer de clichés, qui a attrapé  (au baker-twine ) dans son filet, un ban d’idées pour faire venir Francky Vincent à son mariage !

15 idées à piquer… avec modération bien sûr (le Weddingburo interdit formellement le total look si vous êtes de purs « métros » ne pouvant justifier un arbre généalogique antillais, un séjour prolongé ou une demande en mariage du côté de Fort de France).

 

1. Un bar à Ti’punch ou planteurs au cocktail… ou à la soirée (si la démo de zook de Tonton Gégé, bourré et perché sur la table des mariés, n’est pas au programme du dîner). Version rabat-joie raisonnable : le cocktail de fruits frais à siroter à la paille dans une noix de coco.

2. Un cours de danse créole traditionnelle pour animer le cocktail. Vu à un vrai mariage, c’était très sympa, et poussée par ma bonne humeur mes 15 shots de planteurs, j’ai déhanché du popotin au beau milieu de la piste (Dieu merci, le photographe était occupé à d’autres invités).

3. Jaune, rouge, orange ou rose : des couleurs chaudes plein la déco pour faire grimper le thermomètre en trois coups de ciseaux machine à coudre.

4. Du tissu madras sur les tables… ou dans les arbres (ce qu’on appellera en wed’langage officiel :  fanions).

5. Des cages à oiseaux à gogo ! (et pour filer, et refiler l’idée, des oiseaux en papier à jeter sur les mariés à la sortie de la mairie / église ou à l’entrée du dîner).

6. Des noms de table ton sur ton. Iles : Martinique, Guadeloupe, Marie-Galante, Les Saintes, Saint-Barthélémy, Dominique, Grenade, Sainte-Lucie, Moustique… Fruits :  ananas, noix de coco, papaye, goyave, mangue, fruits de la passion, litchis, banane, … Oiseaux : ibis, toucan, ara, colibri, perroquet, mandarin, cacatoes, inséparables, perruches… Fleurs : hibiscus, bougainvillées, orchidée, frangipanier, tiaré, monoï, flamboyant, oiseau de paradis, …

7. Des corbeilles de fruits en centres de table. Marche aussi avec des aquariums remplis de sable, de coquillages, de pétales de fleurs tropicales.

8. Un dîner couleur locale : assiettes d’accracs ou boudins noirs en entrée, colombo de porc, daurades grillées ou poulet boukané en plat principal, glace passion ou coco en dessert (pour la pièce-montée, j’ai essayé, et verdict je vous déconseille !).

9. L’entrée des mariés… sur la Compagnie Créole. Je sais, la petite bande nous vient tout droit de Clermont-Ferrand et a plus fait danser les métros que les Antillais (dans les années 80 j’entends !), mais quoi de mieux qu’un petit coup de Ca fait rire les Oiseaux » pour donner la banane à vos invités je vous le demande ! (Je danse aussi sur Patrick Sébastien et Jean-Luc Lahaye, ce qui atteste d’un goût prononcé limite élitiste pour la bonne musique !).

10. Des mini-pots de confiture à la goyave, des gousses de vanille ou des mignonnettes de Rhum en guise de cadeaux d’invités.

11. Un ensemble masques et tuba pour le Photobooth. The Bride Next Door n’a-t-elle pas prouvé dans une géniale série de photos made by Pierre Atelier qu’on pouvait porter le masque avec classe ? Plan B : des colliers de fleurs des îles.

12. Des tongs pour tout le monde. Au diable les escarpins qui entravent la femme (cf Bourdieu La Domination masculine), on libère les doigts de pieds !

13. Du zouk à gogo pendant la soirée (on conseille à ses copines célibs de réviser fissa leur déhanché chaloupé si elles ne veulent pas rentrer broucouille !).

14. Un livre d’or spécial voyage de noce, avec des cartes postales plage – cocotiers devant, conseils à écrire pour la lune de miel derrière. Totalement hors-sujet si vous avez décidé de parcourir le Turkistan sac au dos évidemment !

15 : Et on n’oublie pas : la mignonnette ‘Pète-braguette’ spéciale touristes pour la nuit de noce !

 

 

 

 

Publicités

{Les jeudis de La demande} : la jolie (et rapide) demande en mariage de Ludivine !

Bagouse de fiançailles trempée dans une coupe de champagne.
Annonce au micro… de la caissière de votre supermarché.
Demande officielle, genou à terre, doigts gantés et autorisation écrite de Père dans la poche.
Et vous, à quoi ressemblait votre demande en mariage ?

Tous les jeudis, une mariée, une fiancée, une amoureuse… ou un amoureux (!) nous raconte sa jolie demande en mariage.

ELLE A un coeur gros comme ça, qui vibre pour la danse à deux (et Frédéric son mari !), un CV truffé de compét’ de Boogie Woogie, et plus de secret pour le tango d’Argentine ! ELLE A crée son école de danse Ludivine les Salons, où elle donne des cours de ‘première danse’ aux futurs mariés. ELLE EST passée par ici hier pour papoter ouverture de bal et revient aujourd’hui pour nous conter le Jour où… Frédéric l’a demandé en épousailles,  à l’autre bout du fil (et de la France !) un mois seulement après leur premier baiser…

Pour voir Ludivine Casilli-Désaphi en vrai, rendez-vous dans son école de danse Ludivine les Salons, direction les cours de valse musette, viennoise ou anglaise, de salsa, tango ou swing… pour ouvrir le bal de votre mariage !

{Première danse} : 7 questions à la créatrice de l’école de danse Ludivine les Salons

√ Show de claquettes, démo break dance… ou valse avec Monsieur le Père, vous ne savez pas sur quels pas danser… et ouvrir le bal de votre mariage.
√ Vous passez toujours par la case bar vider une bouteille d’assurance cul sec, avant de débarquer sur la piste de danse (variante : vous vous planquez toujours derrière un rugbyman d’1 mètre 20 avant d’esquisser un timide lever de bras).
√ ‘Sens du rythme insuffisant’ : Jean-Louis s’est fait recalée à la chenille du mariage de votre cousin Denis.

Si vous reconnaissez dans au moins UNE de ces phrases (je ne vous demanderai pas laquelle par respect de votre dignité), vous devez impérativement lire cet article ! Pas la semaine prochaine, ni ce soir, après la vaisselle, la saison 3 de Mad Men ou l’atelier origamis, mais là maintenant tout de suite !

Après une formation en danse classique, modern jazz et théâtre, Ludivine Casilli-Désaphi a trouvé son étoile (du fond des yeux) dans la danse à deux. Elle suit l’enseignement de Christian Dubar, participe à des compétitions de Boogie Woogie, se spécialise en tango argentin, construit sa pédagogie. Et crée son école de danse Ludivine les Salons, pour enseigner sa passion au grand public… et leur première danse aux futurs mariés ! Parce qu’on ne va pas se mentir, entre vous dandiner sur la Compagnie Créole dans son salon, et vous donner en spectacle devant 200 invités, 1 caméra et 190 i-phone braqués sur ses pieds, il y a au moins… un grand écart, 3 entre-chats et 4 pas de bourrés.

7 questions à la créatrice de l’école de danse Ludivine les Salons.

Quelles danses te demandent-on le plus souvent ?
Dans les demandes les plus classiques, on retrouve la valse et le rock, et dans les plus insolites… J’ai eu New-York, New-York, Grease, une valse argentine, Dirty dancing (évidemment !), de la salsa, du hip-hop, la choré du Masque de Zoro… et des princesses Disney ! La mariée voulait que son futur vienne la chercher en prince avec révérence et tout le tra la la. Parfois, je plie !

Quelles sont les premières danses tendance de 2012 ?
Pour moi, Dirty Dancing est déjà un peu ‘has been’, c’est arrivé des Etats-Unis il y a plus de 4 ans mais on a tellement aimé le film ! Avec la mode vintage, le swing, grand-père du rock’n’roll, revient à grands pas. Lire la suite

Le Golden Globe du Meilleur Film Mariage pour « The Artist » !

Hellooooooooooo !

Un petit post en direct de Los Angeles, où je me remets – dans le spa d’une modeste propriété privée de Berverly Hills – de l’émotionnante soirée des Golden Globes (et oui, la grande tige qui tenait le bras de Georges Clooney, la jambe de Brad Pitt et babillait de la pluie et… des enfants avec Angelina, c’était moi !).

Bref. J’y étais I was there comme on dit ici, battant chauvinement des mains aux succès de « The Artist », quand… Oh-My-God, Ricky Gervais a décerné en OFF (et sans pique !) un 4e Golden Globe à la joyeuse bande du film ! Je me suis pincée mais je ne rêvais pas, j’ai avalé cul sec ma canette de Perrier pour dessouler mais Georgy ne m’avait servi qu’un Nespresso : « The Artist » a bel et bien décroché le trophée du Meilleur Film Mariage, coiffant au poteau son co-nominé et (inégal) rival « Mes meilleures amies ». (True story !)

Retour sur les plus belles wed’scènes de « The Artist »… à se repasser en boucle(ettes) pour se faire des films avant son jour J !


« Le Golden Globe du meilleur second rôle m’ait passé sous le nez mais j’ai attrapé celui du Meilleur Film Mariage. Et toc ! » Bérénice Béjo. Lire la suite