Martine Se Marie, le retour !

Non, je ne me suis pas égarée sur ces pages, et n’arrive pas ici par hasard, après presque un mois de silence digne d’une longue retraite au couvent ! Non, je n’ai pas oublié mes lectrices, ni renvoyé Martine Se Marie jouer à la plage ou à la Montagne avec son vieux copain Patapouf ! Non, je n’ai pas passé ces dernières semaines à travailler mon jeté de paréo sur une plage caraïbisée, ou promener mon sac à dos dans des campagnes exotiques.

Et OUI je suis très HEUREUSE de revenir pondre un petit article ici, avant de repartir là où l’ouragan prépa mariage me portera !

Car ces dernières semaines, je les ai plutôt passée coincée sous une pile, que dis-je un Mont Everest de To do lists mariage, encordée à triple tour de Baker Twine à mes nouvelles meilleures amies la machine à coudre à fanioner, ma tablette de chocolat anti-stress (et ma balance parlante qui n’oublie jamais de me rappeler ‘encore un carré et tu ne rentres pas dans ta robe de mariée‘).

Au programme : choisir les textes de la messe et les pièces cocktail ; envoyer la play-list au DJ, le chèque au photographe, un mot d’excuse au banquier ; commander la pièce-montée, les alliances, du soleil ; fabriquer à la chaîne des kilomètres de fanions et des containers de pompons ; plier des origamis en gâchant 3 ramettes de papier à chaque tentative ; se réveiller la nuit pour dégoter des trouvailles déco de dernière minute sur les blogs mariage ou de seconde main sur Annonces Dentelle, …, j’en passe, et des milliers !

Ah oui, et je me suis mariée aussi, à la mairie. Mais ça c’est une autre histoire !

A très vite !
Martine

Faire-part Véronique Deshayes
Publicités

35 idées pour une sortie d’église originale !

Vous n’avez pas encore coché la case ‘sortie d’église, de mairie ou cérémonie’ sur votre To do list ? Vous avez beau creuser à la pelle à bonbons de votre candy-bar leur cervelle de bridezilla totalement lessivée par 10 mois de préparatifs mariage, c’est le grand trou noir ?

Arrêtez les fouilles, Martine a recensé pour vous 35 idées pour réussir votre sortie… en laissant vos grains de riz dans le rice-cooker de la cuisine ! Classiques, farfelues, régressives, gourmandes, photogéniques, qui vous ressemblent, à vous de piocher, mixer, adapter, ré-inventer… Car en 2012 tout est permis, et promis, aucune wed’milice ne viendra vous arrêter pour excès d’originalité !

Version classique, Brides militantes du parti Mariage, Fête et Tradition : les confettis ou pétales de rose… en papier (si vous ne vous imposez pas un dress code blanc à tâches roses au cocktail !). A distribuer dans des sachets, pochettes ou cornets, que vous trouverez chez My sweet boutique, Bal de famille, My little day, Les petits cadeaux, Milk and paper ou Lovely tape.

Crédit photo : Manuel Meszarovits

Version romantique, pour les mariées nourries aux contes de fées : le lâcher de colombes ou de papillons.

Version DIY, pour les bridezillas née avec une paire de ciseaux au bout de doigts : les rubans à agiter sous le nez des mariés. Les cousines au 50e degré de Martha Stuart trouveront ici un tutto pour fabriquer leurs baguettes enrubannées !


Version provençale
, pour les mariages ‘on dirait le sud’… de la France : la pluie de grains de lavande. Rendez-vous par ici pour passer commande.


Version régressive
, pour Brides-enfants à deux doigts de louer une cour de récré pour leur mariage : les avions en papier comme en 6e, les serpentins, sarbacanes à boules ou sans-gênes comme aux goûters d’anniversaire. Mais aussi : les bulles de savon ou le lâcher de ballons gonflés à l’hélium pour une sortie de cérémonie ulta photogénique !

Crédit photo : Whimsical Kite Wedding 

Version vacances, pour un mariage qui se donne des airs de bords de mer : la haie d’honneur d’épuisettes ou le lâcher de cerf-volants.

Version gourmande, pour les nostalgiques du grain de riz : le lancer de pâtes ! Farfalle, nouilles ou macaronis, nature ou en couleurs, à vous de choisir !

Version à messages, pour des Bride & Grooms qui affichent leurs couleurs, leur région, leur texte ou leurs lettres, le drapeau imprimé, à agiter en hurlant Vive les mariés !

Version en musicale, pour une sortie d’église en fanfare : la haie d’honneur d‘instruments de musique (avec les musiciens en bonus !).

Crédit photo : Sébastien Laban 

Version personnalisée, pour des mariés qui livrent un bout d’eux-mêmes, de leur métier ou de leurs passions dans leur sortie d’église. J’aime, j’adore, je sur-valide ! En vrac, une haie d’honneur de skis, de ballons de foot, basket ou rugby, de roues de vélo, de cross de hockeys, de raquettes de tennis ou de badmintons pour les sportifs, de casques pour les motards, ou de casquettes pour les marins… Je vous laisse compléter la liste, vous avez compris le principe !





Crédits photo : 2. Républicain lorrain, 4. Isabelle Sanchez, 11. Sebastien Laban

Version il pleut, les parapluies. Qu’on customise à souhait, avec le nom des mariés ou des messages décalés !

Version farfelues, pour une sortie d’église (presque) jamais vue : la batterie de cuisine en guise de haire d’honneur insolite, le lancer de kleenex ou de mouchoirs en dentelle pour sécher les larmes post-cérémonie des convives, et pourquoi pas (soyons folles !) le jeter de petites culottes vintage, si chères à la Fiancée du Panda !

 

Et maintenant, j’attends les 36e, 37e ou 50e idées pour une sortie d’église qui bouscule les règles de bonnes manières du mariage !

Les 5 petits bonheurs de la semaine !

Ca y est, c’est décidé, Martine s’engage en politique ! Militante de la dernière heure mais en première ligne, elle prend son escort-card au MBHIM, le Mouvement de Bonne Humeur sur l’Internet Mondial, marchant dans les pas de la Fiancée du Panda, chef de file du parti, d’Alice, la Fi(lle)ancée et toutes ses portes-paroles qui racontent chaque lundi sur leur blog leurs 5 petits bonheurs de la semaine pour voir la vie en rose avant le week-end ! C’est parti !

Et on n’oublie pas d’aller jeter un oeil aux 5 petits bonheurs de la Fiancée du Panda !

 

Petit bonheur numéro 1. Lundi : envoyer un mail-fleuve de remerciements aux copines qui ont enterré dans un gite du 77, entre fous rires, plongeons dans la piscine et bronzette au soleil, ma vie de jeune fille ! Et rire toute seule devant mon ordi en déroulant le fil aux souvenirs…

Petit bonheur numéro 2. Mardi : retrouver le ‘gang des blogueuses’ alias Alice, la Fiancée du Panda et Mademoiselle Dentelle à la soirée Presse Etsy. Ca papote, ça rigole, ça complote, en s’empifrant de cookies Laura Todd ! J’en oublie que dans deux mois, je dois faire rentrer deux fesses dans ma robe !

Petit bonheur numéro 3. Mercredi : déjeuner (jusqu’à 17h30 bien sonnées !) avec deux copines-maman-en-congé-mat,pour papoter de tout, de rien et de mariage ! La prochaine fois, j’organise un après-midi DIY : 10 caisses d’origami à remplir pour occuper leurs doigts pendant qu’elles me racontent leur centre de table !

Petit bonheur numéro 4. Vendredi : Embaucher mon Papa pour fabriquer des moulins à vent liberty (mais avec des conditions de travail négociées par les meilleurs syndicats : sous le soleil du jardin ‘parental’!). Ne plus penser à la matinée qui avait tristement commencé…

Petit bonheur numéro 5. Dimanche : fêter les anniversaires de mon père, ma mère et ma petite soeur (oui, on pratique beaucoup le regroupement familial ! Prochaine étape : fixer un jour dans l’année, et tous venir souffler nos bougies en même temps !). Passer l’après-midi au soleil, les pieds dans l’herbe, avec la tibu au grand complet. Rigoler avec Amandine, 2 ans, faire la course avec Timothée, 4 ans, et ne pas le laisser gagner (oui je suis une mauvaise perdante et ?).

Numéro complémentaire. Dimanche : poster mon poisson d’avril (le Bar à chat, ici !) et rire toute seule devant mon ordi en lisant ceux d’Alice, Panda, et Mesdemoiselles Diane, Fifites, Tango, chroniqueuses-comploteuses de Mademoiselle Dentelle !

Et toi, quels sont les 5 petits bonheurs de ta semaine (dernière) ?

{Les jeudis de la demande} : la demande en mariage de Mademoiselle Wedding

« Veux-tu m’épouser ?« , placardé sur écran géant au Stade de France (ouais, carrément !).
« Que je t’aime », braillé par Johnny Halliday himself sous vos fenêtres (sosie accepté s’il est à Saint-Barth’ ou à l’hôpital).
Et vous, comment s’est passé votre demande en mariage ?

Tous les jeudis, une mariée, une fiancée, une amoureuse ou un amoureux (ndlr, on attend toujours !) nous raconte sa jolie, ou drôle, ou émouvante demande en mariage. Aujourd’hui, c’est Nathalie de Mademoiselle Wedding qui prend son clavier pour nous conter Le jour où Monsieur Wedding a réussi l’exploit de lui clouer le bec 30 secondes en lui posant par surprise LA question qu’elle n’attendait pas…

Homme abonné aux blogs mariage (espèce rare, promis on protègera ton anonymat devant tes virils amis !), du cri du coeur de Monsieur Wedding tu t’inspireras. Femme qui attend (de moins en moins) patiemment sa demande, cette page grande ouverte sur ton ordi tu laisseras, un rendez-vous chez Tifanny tu prendras et OUI à sa demande tu répondras. Etape 2 : sur le blog de Mademoiselle Wedding, qui fourmille d’idées et de Play-list mariage, de la cérémonie à la soirée, en passant par l’entrée des mariés dans la salle, l’arrivée en grande pompe de la pièce-montée ou l’ouverture du bal, pour préparer ton joli jour tu fileras !

Et si l’envie d’imaginer Mademoiselle Wedding en robe de mariée, escort-card, ou accessoire de Photobooth vous titille, un oeil à son wed’portrait chinois tu jetteras !

 

Lire la suite

{Les jeudis de la demande} : la demande en mariage de Géraldine

« Veux-tu m’épouser ? » placardé sur un panneau publicitaire XXL devant votre fenêtre.
Oscar de la meilleure fiancée remis en grande pompe par l’amoureux en costard.
Inscription surprise à un cours de 1ère danse particulier, option choré de Dirty Dancing.
Et vous, comment s’est passée votre demande en mariage ?

Tous les jeudis, une mariée, une fiancée, une amoureuse… ou un amoureux, s’il y en a, qu’ils se déclarent !) nous raconte ici sa jolie, étonnante ou truculente demande en mariage. Aujourd’hui, c’est Géraldine qui prend son clavier, pour raconter le Jour où… après avoir fiancé toutes ses copines et imaginé 1000 scénarios possible, elle a enfin ouvert la petite boîte qui contenait sa jolie (la preuve plus bas !) bague de fiançailles, et ses rêves de mariage.

C’était le 10 avril 2010, et depuis… celle qui aimait déjà les robes blanches, la déco et les émotions du Jour J a plongé (avec ses tissus et son papier de soie) dans le ‘tourbillon mariagesque’ (© Géraldine). En bonne bridezilla qui se respecte, elle a découpé 600 oiseaux en papier, concocté à la main ses confettis et moulins à vent liberty, et mitonné un sublime mariage en rose et bleu marine que vous découvrirez ici et . Ca ne s’arrête pas là.

Devenue accroc aux blogs mariage… et aux mariages tout court, elle a fini par créer Les Moineaux de la mariée, qui fourmille de conseils et bonnes idées pour ses moinettes, et par enfiler la casquette de wedding-consultante en chef. Des questions sur l’organisation de votre D-Day, la déco ou les tenues des mariés ? Envoyez vite un mail à Géraldine : les moineauxdelamariee@hotmail.fr. Et maintenant, place à sa demande en mariage !

{Les jeudis de La demande} : la jolie demande en mariage d’Alexandra

Billet « Veux-tu m’épouser » déposé par pigeon voyageur sur le balcon.
Invitation surprise au Salon du mariage.
Cake Toppers plantés sur votre fromage blanc 0% au dessert.
Et vous, à quoi ressemblait votre demande en mariage ?

Tous les jeudis, une mariée, une fiancée, une amoureuse… ou un amoureux (!) nous raconte ici sa jolie demande en mariage.

Aujourd’hui, c’est Alexandra, qui prend son clavier pour nous conter le Jour où… son Cédric l’a demandé en épousailles, 2 ans après leurs fiançailles, et 6 après leur jolie rencontre dans un hôpital. Depuis, elle organise à grands pas et petits détails son Jour J, cherche des berlingots à la fraise sur la toile, poste des photos de cup-cakes sur Facebook et envoie des faire-parts enrubannés de Baker twine… Pas de doute, c’est bien une future Bride 2012 !

Pour voir Alexandra en chair et en web, filez voir sa jolie séance d’engagement sur le blog de Clémentine, alias Madame C.

               

Lire la suite

Le Photobooth pour les nul(le)s !

Hier soir, j’ai fait mon grand baptême de la Etsy Craft night, organisée par Etsy et le blog Un beau jour à Paris.

J’ai débarqué à La Cartonnerie, une copine bride-to-be sous le bras, et 100% de potentiel artistique dans les doigts. Enveloppes calque, embossage de faire-parts ou customisation de sachets de thé pour les invités, ça grouillait de chouettes ateliers à essayer de ci de là. Mauvaise perdante au jeu des chaises musicales, j’ai préféré squatter la table Photobooth toute la soirée (et le bar à bonbons-madeleines-cup-cakes, histoire de prendre des forces entre deux accessoires !).

Autour de nous : deux garçons (envoyés en mission par leur bridezilla coincée à son cours d’art floral ?) et une brochette de filles, qui papotaient blogs mariage et centres de table, pestaient contre le traiteur non-diplômé en wedding-cake ou leur Groom anti-mariées en converses, en collant des noeuds pap’ et des moustaches sur des piques en bois. La vraie vie, quoi ! (en plus sympa).

Autant je suis à deux doigts de passer profesionnelle en origamis, autant je n’ai pas le cutter très habile, et après un furtile coup d’oeil aux créas de mes voisines, j’ai bien été obligée d’admettre que ne faisais pas le poids. Bilan de ma soirée : 2 noeuds pap’ pas droits, 1 moustache amputée de ses bouclettes… et 3 rames de papiers gâchés. Plus 1 projet de livre : le Photobooth pour les nuls !

Chapitre 1

1. Des modèles sur Internet tu téléchargeras
Tu télécharges ici ou des templates de moustaches, bouches, cravattes, lunettes, etc.  Tu les imprimes (au bureau, oui oui) sur un joli papier cartonné. 3 coups de mini-ciseaux, 1 bout de scotch sur une pique en bois ou une paille en papier, et le tour est joué !

2. Sur Etsy des accessoires tu achèteras.
Pour les allergiques au DIY, les agendas de ministre d’état ou les handicapées des deux doigts, la solution est sur Etsy, direction le joli Shop de Little retreats.

3. Les boutiques de farce et attrapes tu dévaliseras.
Nez rouge de clowns, lunettes king size ou masque, fausses barbes ou moustaches, … : tu feras la tournée des boutiques de farces et attrapes, déguisements et farfouilles. (Crédit photo : Rocwell photo).

4. L’esprit récup’ tu adopteras.
Vieux cadres, collier de fleurs souvenirs de ton voyage à Bora-Bora, épée de zoro de Jean-Louis enfant (adolescent ?!), boa fushia ou collier bling bling de ta dernière soirée déguisée, etc. tu profiteras d’un grand ménage de printemps dans ton dressing (ou le grenier de Mamie !) pour remplir ta malle à Photobooth. Bonus : tu peux même piocher dans la corbeille de fruits de ta cuisine ! (Crédit photos : Bride pop)

5. Tes invités tu feras travailler.
Le Photobooth pour les paresseuses existe, et il s’appelle l’ardoise magique. Un ardoise et des craies en libre-service tu laisseras, et un message chaque invité écrira ! (Crédit photos : Pierre Atelier).

Bonus, 50 idées d’accessoires Photobooth en vrac : chapeau melon, haut de forme, mexicain ou en paille, casque à vélo, casquette militaire ou de rappeur US, oreilles de lapin, cerfs ou Mickey, serre-tête, lunettes king size ou couleur flash, bandeau de pirate, faux cils, maquillage, masque, coeur, nez rouge, moustache, fausse barbe, bouche, noeud pap’, cravatte, foulard, boa, col Claudine, colliers, ceinture colorée, blazer, jaquette, gants blancs, faux ongles, bagouse XXL, escarpins pailletées, ballerines à pompons, baguette magique, épée de Zoro, jouets pour enfants, téléphone vintage, baguette magique, ardoise, bulles de BD, fruits, bouquet de fleurs, maracasses, guitare gonflable, micro, sèche-cheveux, cadre de tableau ou de polaroïd, miroir.