{Real wedding} : Alice et François by Cécile Pimprunelle

Avant d’entrer dans le vif du mariage d’Alice et François, je dois vous confesser un léger (mais incurable !) penchant… pour la série How I met your mother ! J’ai bien essayé de me soigner, à coup de réunions des Séries-addicts Anonymes (« Je m’appelle Martine et je suis série-addict« . « Bon-jour Mar-tine… ») ou de fermetures de sites de téléchargements illicites (oui, Megaupload, c’est moi !). Bref, je cumulais 100 jours de sobriété (d’affilée j’entends !) quand… j’ai replongé.

La faute à Cécile Pimprenelle… et ses superbes photos du mariage d’Alice (ndlr, hôtesse de l’air) et François ! A peine le temps de dire « waouh » que l’épisode 16 de la saison 5 défilait dans ma tête. Celui où le serial-one-shoter Barney philosophe sur l’évolution de la société… et celle du travail des filles sexy !

Au temps de la préhistoire, l’homme chassait et la femme sexy… cueillait. Plus tard, l’homme soldat partit à la guerre, la femme sexy se fit… infirmière. Un jour, l’homme s’empara du ciel, la femme sexy enfila ses talons aiguilles et son costume d’hôtesse de l’air. Aujourd’hui, vie dure oblige, l’homme se shoote aux médicaments, et la représentante en pharmacie a détrône l’hôtesse de l’air dans le top 1 des professions féminines les plus sexy !

Oui, c’est à cette fine théorie que j’ai pensé. Oui, je me suis repassé en boucle le passage, l’épisode, la saison. Oui, j’ai envoyé aux scénariste les photos du joli Jour J d’Alice et François. Pour leur prouver que non, l’ère de l’hôtesse de l’air n’est pas encore passée…

Alice et François se sont dit oui. A Deauville. Devant l’objectif de la photographe Cécile Pimprunelle, d’origine… deauvilienne. Décor de film, actrice principale sublime dans sa robe courte retro et son chignon Grâce Kelly à la mairie, et séance photos sur les planches et la plage, un air de Chabadabada Chabadabada devait trotter sur toutes les lèvres… A moins qu’on ait chanté « Je vois la vie en rose » à l’arrivée de la deux-chevaux fushia décapotable et de la mariée en robe blanche devant et ruban rose dans le dos à l’église


Lire la suite

Publicités

Un jour, un bouquet (de mariée)

Les cadeaux sont déballés, essayés, titillés, au bord de l’épuisement pour cause de sur-sollicitation.
Tous les colliers, bracelets et étoles que le Père Noël m’a apportés sont exposés… sur moi (on dirait une véritable boutique d’accessoires !).
Les dindes marronnées et bûches chocolatées sont bien arrivées à destination (culotte de cheval en bas à gauche puis à droite).
Il est grand temps de se remettre au boulot et de retrouver le camp de la wed’blogosphère qui se lève tôt !
Aujourd’hui, un joli bouquetde mariée dans les tons blancs orangés emprunté sans complexe sur un blog mariage made in US !

Copyright : Wedding Chicks

Les robes de mariée de Sarah Seven

Je vous l’ai dit (ici !), les robes de mariée et moi, c’était un peu l’entente cordiale. Je les reluquais de la traîne au voile avec la méfiance d’un enfant qui sent qu’on va lui jouer un mauvais tour, elles se vengeaient en tombant (toujours) mal sur moi.

Depuis, j’ai croisé la route de créatrices françaises qui détestent autant que moi les meringues et les froufrous, et ai commencé un tour du monde sur la toile des (jolies) robes de mariées. En posant bien souvent ma souris sur des sites outre-atlantiques.

Escale chez Sarah Seven, styliste US qui crée de jolies robes blanches et poudrées, entre danseuse… et mariée ! Romantiques mais pas guimauves, fantaisistes mais pas tape-à-la-pupille, elles amènent, avec la légèreté et la grâce d’un pas de valse, un vrai (et frais) nouveau souffle à la mode mariage.

Robes longues, robes courtes, j’aime tout, mais je signale (oui je signale !) un gros gros gros coup de coeur pour ses minis façon tutu !

Evidemment (ce serait trop facile !), Sarah Seven n’a pas de boutique en France. Mais vous pouvez commander ses robes sur son Shop, en vous armant de fils, d’aiguilles… ou d’une bonne retoucheuse ! Ou tous simplement vous inspirer de son style avant de passer commande à votre couturière fétiche !

  Lire la suite

Les pochettes Mauricette pour accessoiriser sa robe de mariée

Un jour, mon ex m’avait offert une adorable pochette avec des migniardises. Ou des confiseries. Ou peut-être des cup-cakes. Enfin je me souviens plus très bien, car la pochette je l’ai oubliée chez lui, on s’est séparé et… tssss mon cadeau s’est envolé (je fais bien le bruit de l’envol non ?) Bref, faudrait peut-être que j’aille fouiller dans le sac de Mademoiselle-la-nouvelle…

J’ai repensé aux Pochettes Mauricette (rien que pour le nom j’achète !), en me disant qu’elles seraient parfaites au bras d’une mariée, ou pour ranger ses barrettes et son bâton de rouge à lèvres, pour des petites filles d’honneur ou comme cadeau pour ses Bridemaids…

Mieux : la créatrice – Victoire de Vilmorin – m’a confié qu’elle réalisait des pochettes sur mesure pour les futures mariées. « Les filles m’envoient des photos de leur robe de mariée ou me disent quelles couleurs elles souhaitent, moi je leur fais des propositions, et au final  nous créons à deux une pochette unique. »

Mais que demande le peuple ?

Lire la suite

Demoiselles d’honneur à l’américaine, 2

Je vous le confessais, je couve une légère allergie aux brochettes de Bridemaids toutes droit sorties d’une marmite de (dé)colorant pêche ou vert pastel ! Les photos m’irritent, un sourire en coin se dessine, et une envie de donner un grand coup de bottes crottées dans ce joli tableau bien propret me démange !

Mais je me soigne me dope aux wed’blogs, et miracle ou effet secondaire à risque (?), je commence à aimer l’idée d’un dress code. Robes, chaussures ou accessoires… quelques idées butinées sur la toile…

Couleur unie acceptée à l’entrée si flashy… ou camaïeusée

Lire la suite

Demoiselles d’honneur à l’américaine, 1

Je confesse aux papesses du mariage US…

… je n’ai jamais aimé les Bridemaids. Et j’ai toujours jeté un oeil moqueur sur ces brochettes de filles, servies à la même sauce rose bonbon ou vert anis, dans les comédies romantiques américaines. Au mieux, ça fait gnangnan, au pire, ELLES font duduches cruches (oui, je sais, j’ai un vocabulaire très pointu).

Et voilà (on n’est pas à une contradiction près) que je me retrouve avec 3 demoiselles d’honneur « sur les bras ». Lire la suite

(Crayon d’) humeur du jour : des badges pour votre mariage !

Avec l’hiver qui s’invite (sans faire-part, l’impoli !), votre créativité fait grise mine ? Voici un joli coup de crayon qui donnera du pep’s à votre mariage !

Mathou de Crayon d’humeur imagine (avec gaieté), dessine (avec doigté !) et fabrique des cartes, des magnets ou des badges, plein de coeurs et de couleurs, qui sentent le frais… et la bonne humeur !

A vendre sur le site de Crayon d’humeur et sur Etsy :

Des jolis dessins pour un Save the Date ou un un faire-part :

Des badges à offrir à vos invités le jour J !

Des badges ou des magnets pour dire MERCI !